Zoom Magazin
Une largeur de bande trop faible ? La solution: l’Internet Speed Test de UPC.

De quelle largeur de bande ai-je besoin pour mes applications ?

Largeur de bande suffisante ? Le débit nécessaire dans votre entreprise :

Chacun souhaite une connexion Internet plus rapide. Mais quel débit doit donc offrir un raccordement – une largeur de bande de 16 MBit/s est-elle suffisante ou faut-il plutôt 1000 MBit/s ? Et que signifie exactement le terme « largeur de bande » ? UPC Business vous explique tout.

Attendre une éternité dans son navigateur Internet devant une page vide et un sablier tournant ? Supporter des à-coups dans Netflix ? Avoir à subir voix robotisées sur Skype ? Les personnes qui se sont déjà vues confrontées à de telles situations – donc tout le monde – savent que c’est le signe d’une connexion Internet trop lente. Fort heureusement, ces désagréments sont de plus en plus rares. En Suisse, la largeur de bande moyenne atteint par exemple tout juste 30 MBit/s. C’est acceptable pour surfer et correspondre par e-mail, mais on est bien loin du Nirvana. À Singapour, mais aussi en Suède et au Danemark, les connexions sont bien plus rapides. Pourtant en Suisse aussi, nous possédons désormais des raccordements pouvant offrir 1000 MBit/s (1 MBit/s = 1 million de bits par seconde).

Largeur de bande : qu’est-ce que cela signifie exactement ?

Et de quelle largeur a-t-on besoin pour quelles applications ? Commençons par la définition : la largeur de bande indique la quantité de la plus petite unité de données numériques, le bit, pouvant être transmise par seconde via une ligne ou par fréquence radio. Et cela n’est pas encore tout à fait exact. Pour être plus précis, la largeur de bande désigne la zone de fréquence utilisable d’un média de transmission. Les deux valeurs étant interdépendantes. Passons.

La définition exacte est de toute façon plutôt intéressante pour les ingénieurs. Pour les clients, à domicile ou dans l’entreprise, une chose compte avant tout : bénéficier de la valeur la plus élevée possible. La largeur de bande dépend de l’utilisation effective de la connexion Internet.

Voici quelques exemples d’applications et de la largeur de bande requise :

La largeur de bande nécessaire pour :

  • E-mail : 1 MBit/s ou plus en fonction de la taille des annexes envoyées
  • Musique en streaming : 6 MBit/s
  • Surfer sur Internet : 10 MBit/s Les pages Web avec de nombreuses images exigent une largeur de bande plus conséquente
  • VoIP : 16 MBit/s (ou plus si des images de webcam doivent aussi être transmises)
  • Internet TV (par ex. Netflix) : 6 MBit/s (Full-HD), 20 MBit/s (4K)
  • Jeux en ligne : >100 MBit/s pour les jeux en multijoueur

À première vue, les largeurs de bande des tarifs de base des prestataires Internet semblent suffire. Ils offrent des largeurs de bande de quelques dizaines de MBit/s. Si plusieurs personnes ou applications ont accès simultanément à Internet, par exemple dans une PME, la largeur de bande peut vite atteindre ses limites. C’est fatal lorsqu’une petite entrepreneuse tient une conférence vidéo avec un client important, son partenaire regarde en même temps un film sur Netflix sur le même réseau wi-fi et son fils lance un jeu en ligne sur son portable.

Les dérangements au cours de la conférence vidéo sont alors préprogrammés. Les petites entreprises et indépendants qui reçoivent le téléphone (professionnel et privé), l’Internet et la TV sur une seule ligne, avec un contrat unique, ont tout intérêt à ne pas trop restreindre la largeur de bande. Souvent, ils travaillent à l’ordinateur avec des logiciels connectés à l’Internet sans qu’ils ne s’en rendent compte.

Attention : les applications en arrière-plan réduisent la vitesse

Certains programmes, comme un logiciel de comptabilité en ligne ou des outils de collaboration tels qu’Asana ne fonctionnent désormais plus sur l’ordinateur mais dans le cloud, tout comme les services de sauvegarde de type Google Drive ou Onedrive. Un important trafic de données se joue perpétuellement en arrière-plan et cela pas uniquement lorsque vous téléchargez des données, ou recevez des données de l’Internet, mais aussi lors de l’upload de données, donc quand vous envoyez des données, par exemple vers le cloud.

Ainsi, il est préférable de favoriser les tarifs offrant quelques centaines de MBit/s, comme ceux dont vous bénéficiez avec un raccordement câblé de UPC Business pour un prix modéré. Par rapport aux raccordements DSL via la ligne téléphonique, ils offrent également une importante largeur de bande pour l’upload de données.

Citons par exemple notre tarif Business 600. Il offre 600 MBit/s au download et 60 MBit/s à l’upload – un débit appréciable, suffisant pour les petites entreprises qui effectuent leurs opérations en ligne.

Votre connexion est lente ? Testez votre vitesse !

En termes de largeur de bande, les promesses des prestataires et la réalité sont souvent très divergentes. Si votre débit Internet vous semble trop lent, vous pouvez réaliser un Speed Test. Ce faisant, vérifiez non seulement la largeur de bande, mais aussi la valeur Ping. Elle indique le temps d’attente entre l’envoi d’un paquet de données et l’arrivée de la réponse d’Internet. Le prestataire Internet n’est toutefois pas toujours responsable de la médiocrité du débit. Un routeur wi-fi lent ou une mauvaise qualité de réception dans la maison peuvent aussi en être la cause.

Réalisez ici votre test de vitesse

Une connexion Internet rapide pour votre entreprise

Que ce soit pour la correspondance par e-mail, les conférences vidéo ou la sauvegarde de données dans le cloud :
avec UPC Business vous trouverez l’abonnement Internet adapté à vos besoins.

Découvrez notre offre ici

UPC Business

Blog
Entreprises Clients privés